Historique

Origine de Bourgneuf

Source : Patrimoine des communes de la Charente-Maritime

Editions Le Flohic - Août 2002 -

Bourgneuf est probablement fondé par les templiers : en 1224, Burgus novus Templi, Le Bourg du Temple,  est mentionné. En 1242, le commandeur des maisons du Temple de Bourgneuf et de La Rochelle reçoit des lettres de protection du roi Henri III d’Angleterre. Contrairement à la majorité des maisons du temple, Bourgneuf n’apparaît pas dans les pièces du procès des templiers. En 1370, la commanderie est dirigée par le frère chevalier Guillaume Arnaud. Du Guesclin y loge  ainsi que le duc de Berry en 1372. Louis XI y séjourne les 23 et 24 mai 1472. Après la guerre de cent ans, les hospitaliers possèdent pleine juridiction sur Bourgneuf. Depuis 1480 au moins, foires et marchés se tiennent dans des halles qui sont réparées en 1640. En 1624, un  procès verbal relate les destructions subies par le village et occasionnées depuis 1621 tant  par les armées royales que par les Rochelais. Au XIXème siècle, le Phylloxéra détruit les vignes de Bourgneuf. La commune qui était jusqu’alors essentiellement viticole, s’oriente vers la polyculture et l’élevage. De nos jours, les bâtiments de la commanderie ont disparu, seules quelques galeries et caves voûtées subsistent.


Patrimoine architectural

L’Église Sainte-Catherine :

L’église dédiée à Sainte-Catherine (XIIIe siècle – 1628-1900) est le siège d’une ancienne commanderie templière. De l’édifice roman subsistent des chapiteaux réutilisés dans l’entrée actuelle et, à l’intérieur, un pilier polylobé monumental du XIIIe siècle, seul vestige important de la croisée du transept. Elle sert de base aux troupes royales dirigées par Du Guesclin lors du siège de La Rochelle en 1372. Ruinée pendant les guerres de Religion, elle est reconstruite immédiatement après le siège de La Rochelle, ainsi en témoigne toujours une inscription sur le mur ouest. Un clocher élevé en 1900 surmonte l’entrée. La pierre tombale d’un des commandeurs de Bourgneuf, datée du XVe siècle, en pierre noire de Tournai, a été mise au jour lors de travaux de réfection. Elle est conservée au musée d’Orbigny-Bernon de La Rochelle.


Les demeures :

Maison XVIIe siècle –  45 rue de la Commanderie :

Cette ancienne demeure agricole à cour fermée possède encore au début du XXe siècle un porche, démonté pour laisser passer le matériel moderne. Un hangar à piliers ronds de pierre ainsi qu’un escalier de bois desservant les étages, attestent l’ancienneté de cette bâtisse.

 

Ancienne entrée de chai – XVIIIe ou XIXe siècle – rue de la Coppinerie :

Ces entrées donnaient autrefois accès à un chai à vin. Les portes n’étant plus utilisées, elles sont bouchées. Leurs linteaux et montants restent visibles. Cette entrée rappelle que la route est surélevée d’un mètre.

Les Venelles et les puits :

Les rues principales de Bourgneuf sont positionnées de façons parallèles et sont entrecoupées de venelles permettant une traversée du village plus aisée. De nombreux puits restent les témoins du quotidien des villageois d’autrefois. Ces puits et ses venelles sont des éléments remarquables de notre commune.